Mise sur le marché de KCM ??

<<

mbury

Messages: 1414

Inscription: Sam 19 Sep 2009 09:49

Localisation: Nord de l'Alsace, dans le Parc Régional des Vosges du nord

Message Jeu 20 Juin 2019 14:48

Mise sur le marché de KCM ??

Zambia to Choose Buyer for KCM by July – President Lungu
June 20, 2019


The Zambian government expects to conclude talks with potential buyers of Vedanta Resources Ltd.’s local copper unit within a month, President Edgar Lungu said.

His comments preempt a hearing by Zambia’s High Court on Thursday on the state’s bid to liquidate the asset after a dispute between the government and the Indian company.


The stand-off has rattled investors, with yields on Zambian Eurobonds surging to new records last month.

The government received expressions of interest for the unit, Konkola Copper Mines, from companies based in Turkey, Russia, India, Canada and China, President Lungu said in an interview Wednesday.

He didn’t identify the firms.

“The team which we have put up is interrogating all these companies to see whether they can fit, meet our expectations,” President Lungu said on the sidelines of a conference in Maputo, Mozambique’s capital.

“I think it’s going on very well. By the end of this month, towards the midway next month, we should wrap up in terms of talking to the would-be investors.”

Zambia’s government moved to liquidate Konkola after President Lungu accused the company of cheating on its taxes and lying about its expansion plans.

Vedanta, majority owned by Indian billionaire Anil Agarwal, says it’s a loyal investor that has spent $3 billion on the operations.

The liquidation doesn’t amount to nationalization, and the government stepped in because the company had failed, said President Lungu.


Vedanta reported a $165 million operating loss at Konkola in the year through March. Still, the company valued the assets at about $1.6 billion in its most recent annual report. The government is eager for a private investor to take over because running the loss-making operations would be a drain on an already strained state budget.

“We can’t afford keeping that thing because it’s very expensive and obviously we don’t want government to get strapped in there and get stuck,” said President Lungu. “We want to do this expeditiously and within the law.”

President Lungu also said the government would consider revisiting mining taxes opposed by producers if they proved the levels are too onerous. Konkola, along with units of Glencore Plc and First Quantum Minerals Ltd., is among copper miners that have been affected by higher mining royalties introduced this year, in addition to other tax increases.

The country’s mining-lobby group has warned the government the tax hikes could result in Zambia’s copper output, the second-biggest in Africa, falling by as much as 100,000 metric tons this year from a record 861,946 tons in 2018.

“They always grumble, but I think if they make their case we will hear them,” President Lungu said. “But for now, they’ve not made any case to warrant us reversing our position on the tax regime. We are not convinced.”


The government is a minority shareholder in most of the country’s mines and wouldn’t want to smother them with taxes, Lungu said. Some companies have threatened to shutter shafts and fire hundreds of workers because of the tax increases. At least one — First Quantum — backed down. Still, only two of the country’s five copper smelters are currently operating, though not all the owners have cited the new taxes as the reason for shutdowns.

“Every time we’ve tried to raise our share of tax they’ve always come up with their prophesy of doom, all the time,” said Lungu. “They will put up a fight but we want to get our fair share of tax without killing the industry.”

Bloomberg
<<

w@z@

Membre d'honneur

Messages: 147

Inscription: Jeu 3 Sep 2009 07:05

Message Jeu 1 Oct 2020 11:37

Re: Mise sur le marché de KCM ??

PF a transformé KCM en une arnaque financière - Andyford

Le président de l’Alliance populaire pour le changement, Andyford Banda, affirme que le liquidateur provisoire de Konkola Copper Mines, Milinto Lungu, devrait être démis de ses fonctions parce qu’il détruit la mine.

Un scandale a émergé chez KCM dans lequel le géant minier a versé 1,6 million de dollars (environ 32 millions de k) à une société qui aurait acheté par le liquidateur, Lungu, par l’intermédiaire de son parent Dingiswayo Ndhlovu, pour la fourniture de pétrole lourd (HFO).

Mardi, Lungu a déclaré que le rapport qu’il a autorisé un paiement de 1,6 million de dollars à une société qui appartient à son parent, pour la fourniture de mazout lourd, était une fabrication qui frôlait les méfaits.

Dans un communiqué publié par la directrice par intérim des relations publiques de KCM, Victoria Kabwe, Milingo a déclaré qu’il avait noté une fabrication systématique et cohérente d’histoires contre la société minière par les News Diggers.

Mercredi, News Diggers a toutefois publié des extraits d’une procédure judiciaire à Kabwe où un homme d’affaires basé à Copperbelt, Joseph Chilinda, a déclaré à la Haute Cour de Kabwe que Lungu avait acheté sa société, Cashfin Zambia Ltd, pour 500 000 $US et avait promis de payer 490 000 dollars du coût total du coût total d’un appel d’offres auprès de Konkola Copper Mines.

Il s’agit d’une question dans laquelle quatre personnes ont traîné les propriétaires de Cashfin Zambia Limited, Chilinda et Convex Equity Limited, à la Haute Cour de Kabwe, demandant une déclaration selon laquelle les hommes d’affaires Jason Kombo et Dingiswayo Ndhlovu sont les actionnaires légitimes de Cashfin Zambia Limited, à la suite d’une opération d’achat.

Mais Chilinda a déclaré au tribunal que c’est le liquidateur KCM, Milingo, qui a acheté sa société et non pas les gens qui sont allés devant les tribunaux réclamant la propriété de Casfhin.

Commentant ces révélations dans une interview, Banda a déclaré Lungu et PF avait détruit KCM.

« lingdo doit être retiré parce qu’il n’a pas réussi à trouver un investisseur alternatif pour reprendre la mine. Il ya eu beaucoup de scandales impliquant KCM, ce n’est pas le seul que je peux vous assurer. Donc, il est grand temps. Si M. Edgar Lungu ne veut pas avoir KCM sur le dessus de son héritage et inclure KCM dans le cadre de ses échecs, je pense qu’il est grand temps qu’il supprime Milingo. Ces gars-là, le PF, nous tuent en plein jour, nous devons être sérieux au sujet de reprendre notre pays. Quoi qu’il se passe chez KCM n’est pas surprenant. Si KCM est dirigé par un liquidateur qui a été nommé par le gouvernement et que le gouvernement est entièrement en charge, qu’attendez-vous?

Banda a déclaré que le PF avait continué à bénéficier de KCM sous Milingo.

« Ce gouvernement pf est un gouvernement totalement corrompu. Nous ne sommes pas surpris qu’il ne s’agisse que d’une pointe d’iceberg, il y a d’autres personnes qui sont dans le gouvernement du PF qui bénéficient de beaucoup d’appels d’offres. Milingo ne devrait pas être le seul. KCM vient de devenir une arnaque. Cette liquidation pourrait être un moyen de vouloir financer les campagnes du PF parce qu’une partie de cet argent est reversée au secrétariat du PF. Le temps qu’ils mettaient KCM en liquidation, il a dit qu’un investisseur avait déjà été trouvé, mais jusqu’à aujourd’hui il n’y a pas d’investisseur », a déclaré Banda.

« Ces gars-là savent qu’ils en bénéficient, ils savent que dès qu’un investisseur prend la relève, ils ne pourront pas en bénéficier. Ce qui va se passer, c’est que KCM va être une coquille d’une mine. KCM ne pourra pas fonctionner, il n’y aura pas d’investisseur qui sera en mesure d’exploiter tôt ou tard parce que ces gens, Milingo et son équipe auront complètement détruit cette mine et c’est ce qu’ils font en ce moment.
<<

w@z@

Membre d'honneur

Messages: 147

Inscription: Jeu 3 Sep 2009 07:05

Message Ven 2 Oct 2020 13:36

Re: Mise sur le marché de KCM ??

Enquêter sur Milingo, la saga KCM, exige Transparency International


TRANSPARENCY International Zambia (TIZ) a demandé au ministre des Mines Richard Musukwa de demander un audit médico-légal et une enquête sur les allégations d’irrégularités financières impliquant le liquidateur provisoire des mines de cuivre de Konkola, Milingo Lungu.



Et TIZ dit que c’est une grande injustice pour le peuple zambien pour le gouvernement d’allouer d’énormes montants à l’infrastructure publique et d’autres contrats d’approvisionnement que pour ces montants à perdre par la corruption.

Dans une déclaration à News Digggers, mercredi, le président de la section Rueben Lifuka, a déclaré que si KCM était encore une entité privée, il serait autorisé à mener ses affaires de la manière qu’il souhaitait, mais depuis que le gouvernement zambien avait pris le relais, il l’ouvre à l’examen public.

« Nous avons noté avec préoccupation des articles de presse récents qui suggèrent une irrégularité de la part du liquidateur provisoire pour les mines de cuivre de Konkola – M. Milingo Lungu. L’incident signalé impliquant une transaction de vente d’une société appelée Cashfin à M. Lungu sur la promesse de futurs contrats d’approvisionnement KCM, si elle est vraie, est inquiétant et doit faire l’objet d’une enquête urgente. Le commerce d’influence et l’abus de pouvoir sont de graves formes de corruption et il est important que des mesures nécessaires soient prises contre tous les auteurs », a-t-il déclaré.

«Nous sommes conscients du fait que lorsque News Diggers a fait rapport sur cette question, KCM a appelé l’histoire malveillante sans fournir d’autres informations. Cela n’aide malheureusement pas à dissiper les perceptions et les préoccupations du public selon lesquelles quelque chose de fâcheux se passe à KCM. Normalement, KCM en tant qu’entité privée aurait probablement le droit de faire des affaires comme il le souhaite, mais le fait que le gouvernement zambien ait pris le pouvoir et nommé un liquidateur provisoire l’ouvre à un examen public.

Il a mis Milingi au défi de fournir des réponses aux questions persistantes autour de la saga KCM.

« l ya un certain nombre de questions évidentes qui continuent à s’attarder, même après la déclaration de presse par KCM. Par exemple, est-il vrai que KCM a attribué un contrat de 1,6 million de K pour les huiles de carburant lourd à Cashfin après que la propriété aurait changé de mains? Quelles procédures d’approvisionnement ont été utilisées pour sélectionner ladite entreprise? Quelle expérience cette entreprise a-t-elle pour exécuter ce contrat d’approvisionnement? Et quel est le montant réaliste pour la fourniture de HFO si effectivement ce contrat comprenait des montants pour régler le solde de l’acquisition de Cashfin? Ces activités d’approvisionnement signalées sont-elles courantes chez KCM ou est-ce la première du genre ? « , s’est-il interrogé.

« Il y a certainement beaucoup d’autres préoccupations auxquelles on ne peut répondre qu’à l’aide d’une vérification médico-légale et d’enquêtes sur les allégations de méfaits. Nous exhortons le ministre des Mines – Hon Musukwa et le gouvernement à s’attaquer d’urgence à cette question. De plus, il est important que le ministre des Mines évalue la nation sur le statut de KCM. Il ya des spéculations inquiétantes que KCM est maintenant un train de sauce pour les personnes politiquement exposées. Il soulève donc la question de savoir quels progrès, le cas échéant, ont été réalisés pour finaliser l’histoire de KCM afin que le peuple zambien puisse commencer à bénéficier de cette entreprise grâce à des possibilités d’emploi accrues, des paiements d’impôts supplémentaires, la responsabilité sociale des entreprises, etc. »

Et Lifuka a noté une tendance croissante à l’utilisation abusive des ressources publiques dans le pays.

« En général, nous voulons profiter de cette occasion pour souligner notre préoccupation face à l’utilisation abusive apparente des marchés publics dans ce pays. Les cadres du PF et ceux qui sont associés à la partie ont une préférence particulière pour l’attribution des marchés publics, même lorsqu’ils ne sont pas admissibles. Ce favoritisme politique va s’aggraver, surtout maintenant avec le malaise économique que traverse la nation et nous voulons avertir que cette corruption ne devrait pas s’envenimer. Le gouvernement devrait assurer une bonne gestion financière des maigres ressources et nous ne pouvons pas nous permettre de perdre des ressources publiques au terme de cadres mal qualifiés qui ne respectent pas les contrats », a déclaré M. Lifuka.

« C’est une question de grande injustice pour le peuple zambien que le gouvernement n’alloue d’énormes sommes à l’infrastructure publique et à d’autres contrats d’approvisionnement que pour que ces montants soient perdus par la corruption. Si le gouvernement est sérieux dans la lutte contre la corruption, il doit mettre fin à cette fuite de ressources publiques par le biais de contrats accordés à des personnages douteux. Il faut mettre fin à la surfacturation délibérée et à la sure tarification des biens et des services, nous voulons voir un nettoyage de tous les secteurs, y compris les approvisionnements alimentaires, aux institutions publiques qui ont longtemps été abusées. La lutte contre la corruption, ce n’est pas seulement parler, c’est des actions concrètes. La lutte contre la corruption ne consiste pas à paraître moralisateur lorsqu’elle est contestée, mais à démontrer constamment comment toutes les préoccupations sont suivies et résolues.

Retourner vers About Konkola KCM - Vedanta

Powered by phpBB - Designed by Vjacheslav Trushkin for Free Forums/DivisionCore - Traduction par: phpBB-fr.com